Accueil > Archives et galeries > Année 2016 > Evénements > Conférence - « Les maquettes, du XVIIIe siècle aux reconstitutions 3D : outils (...)

Conférence - « Les maquettes, du XVIIIe siècle aux reconstitutions 3D : outils de conception technique/objet de communication »

Vendredi 16 décembre 2016, Université Paris-Diderot


Dans le cadre du séminaire « L’expérience des techniques : collections, reconstitutions, savoirs et savoir-faire », la séance du 16 décembre 2016, 14h-17h portera sur « Les maquettes, du XVIIIe siècle aux reconstitutions 3D : outils de conception technique/objet de communication »

Séance commune avec Les ateliers Campus-Condorcet « La reconstitution, processus heuristique et/ou objet de médiation »

Jean-François Bernard (Archeovision-Université de Bordeaux), « Maquette numérique et recherche SHS, le cas de l’imagerie archéologique », Christiane Demeulenaere-Douyère (Centre A. Koyré), « François Cointeraux, professeur d’agritecture : la pédagogie des modèles », Isabelle Warmoes (musée des Plans-Reliefs), « La numérisation 3D des plans-reliefs : état de la question ».

Université Paris-Diderot
Bâtiment Olympe de Gouges
salle 103
8, Place Paul-Ricoeur
75013 Paris


Organisateurs : Marie-Sophie Corcy, Christiane Demeulenaere-Douyère, Liliane Hilaire-Pérez, Valérie Nègre, Marie Thébaud-Sorger, Céline Trautmann, Fabien Simon, Koen Vermeir.

Soutiens institutionnels : Centre Alexandre Koyré (UMR 8560), CEREG (EA 4223, Université Paris 3), ICT (EA 337, Université Paris 7), Master Histoire et Civilisations comparées de l’université Paris 7, Master LOPHISS de l’université Paris 7, Mention de Master « Histoire des sciences, technologies et sociétés » de l’EHESS, SPHERE (UMR 7219).


PRESENTATION

Ce séminaire se propose de réfléchir sur la place des techniques en histoire des savoirs à travers l’étude des collections techniques dans leurs aspects les plus concrets (constitution, classement, dispositifs d’exposition, restauration) tout en intégrant ces artefacts à des perspectives plus larges, sur le rôle de matérialité et du geste dans la recherche et dans la transmission de connaissances. Nous aborderons par exemple, le thème des reconstitutions (expérimentales ou numériques) qui sont plus en plus développées comme outil de recherche ainsi que de médiation. Nous traiterons aussi de l’importance prise par les fab-lab en milieu universitaire, tel celui de Paris Diderot. Le thème central du séminaire est celui des arts de faire et de l’expérience sensible, conçus comme participant de processus d’intellection et de la construction de la subjectivité, dans le passé comme actuellement.

En savoir plus...