Accueil > Archives et galeries > Année 2016 > Evénements > Soutenance de thèse - Emmanuel CHATEAU, « Le Conseil des bâtiments civils et (...)

Soutenance de thèse - Emmanuel CHATEAU, « Le Conseil des bâtiments civils et l’administration de l’architecture publique en France dans la première moitié du XIXe siècle (1795-1848) »

Lundi 21 novembre à 16h30, à l’EPHE (salle 115)


Nous avons le plaisir de vous annoncer la soutenance de thèse de doctorat d’Emmanuel Chateau, préparée sous la direction de Jean-Michel Leniaud et intitulée Le Conseil des bâtiments civils et l’administration de l’architecture publique en France, dans la première moitié du XIXe siècle (1795-1848).

La soutenance aura lieu devant un jury composé de :

Mme Lucie Morisset, Professeur à l’Université du Québec à Montréal
Mme Sabine Frommel, Directeur d’études à l’EPHE
M. Jean-Philippe Garric, Professeur de l’Université Panthéon-Sorbonne
M. Robert Carvais, Directeur de recherche au CNRS
M. Jean-Michel Leniaud, Directeur d’études à l’EPHE


Résumé

À l’issue de la Révolution, la rationalisation de la politique architecturale opérée au moyen d’une centralisation des affaires qui s’appuie sur un découpage administratif très hiérarchique allait permettre, en moins d’un demi-siècle, de fournir aux nouvelles institutions les édifices nécessaires à leur exercice et d’inscrire leur existence symbolique dans le bâti.
Comme commission consultative établie auprès du ministre de l’Intérieur en 1795, le Conseil des bâtiments civils fut appelé à se prononcer sur l’ensemble des questions relatives à l’architecture que lui soumettait le ministre. Ses compétences portaient tout autant sur l’examen sous le rapport de l’art de tous les projets d’architecture construits aux frais de l’État que sur des sujets aussi divers que le règlement des honoraires, les alignements de voirie ou la liquidation des sommes dues aux entrepreneurs. Principal outil de la politique architecturale de l’État, le Conseil des bâtiments civils allait être à l’origine d’une pratique encadrée de l’architecture. En commandant l’accès à la commande publique la plus rémunératrice et la plus importante pour la notoriété de l’architecte, et par la normalisation du processus de production architectural, le Conseil et l’administration des bâtiments civils furent à l’origine, selon le mot de Georges Teyssot, d’un véritable « système des bâtiments civils » dont le rôle fut sans doute plus déterminant encore que celui de l’École et de l’Académie des Beaux-Arts dans la première moitié du XIXe siècle.


Informations pratiques

EPHE Le France
190, avenue de France
75013 PARIS
salle 115