Accueil > Publications > Chez d’autres éditeurs > C. Marcheteau de Quinçay, « L’ancien hôtel de ville de Caen disparu en 1944, (...)


C. Marcheteau de Quinçay, « L’ancien hôtel de ville de Caen disparu en 1944, séminaire des eudistes de 1664 à 1792 »


L’ancien hôtel de ville de Caen disparu il y exactement 70 ans est un fantôme dans la Ville ; son souvenir est encore gravé dans la mémoire des témoins et dans les archives. Le bâtiment a été construit au milieu du XVIIe siècle par saint Jean Eudes (1601-1680) pour y installer le séminaire des Eudistes (fondés à Caen en 1643). Il fermait à l’ouest la place de la Chaussée, future place Royale. L’église, dont la première pierre a été posée en 1664, fut consacrée en 1687 et se vit rapidement adjoindre les bâtiments des grand et petit séminaires.

Devenu bien national au début de la Révolution, ce vaste ensemble fut acquis en 1792 par la municipalité caennaise qui y transféra alors son siège. Tout au long du XIXe siècle, de nombreuses institutions administratives ou culturelles caennaises occuperont ces murs, mais l’ensemble disparut en 1944 lors des bombardements : au matin du 7 juillet, il ne restait que quelques murs calcinés et branlants…

Grâce à l’exploration de fonds d’archives locaux et nationaux, et à la constitution d’une riche iconographie, ce travail se propose de faire revivre l’histoire de ce bâtiment complexe qui marqua fortement l’urbanisme du centre de la capitale normande, du XVIIe au XXe siècle. La restitution de l’histoire de ce monument dans l’urbanisme ancien de la ville et dans son quartier est une des découvertes de cet ouvrage.


Christophe MARCHETEAU DE QUINÇAY, L’ancien hôtel de ville de Caen disparu en 1944. Séminaire des eudistes de 1664 à 1792, éd. par la Sté des antiquaires de Normandie, coll. « Monuments et sites de Normandie », Caen, 8 décembre 2014.
96 pages
24 x 16 cm ; broché
Prix public : 13€
ISBN : 978-2-919026-14-2

Attaché de conservation du patrimoine au musée des Beaux-Arts de Caen, Christophe Marcheteau de Quinçay assure régulièrement le commissariat d’expositions et est l’auteur de nombreuses publications scientifiques sur les collections du musée.