Accueil > Publications > Chez d’autres éditeurs > Alexandre COJANNOT - Louis Le Vau et les nouvelles ambitions de (...)

Alexandre COJANNOT - Louis Le Vau et les nouvelles ambitions de l’architecture française 1612-1654


L’architecte Louis Le Vau (1612-1670) est une figure difficilement contournable du siècle de Louis XIV, mais aucun ouvrage n’a été menée à bien à son sujet et des pans entiers de son activité demeurent encore obscurs. Fils de maçon, Le Vau débute sa carrière sur l’île Saint-Louis à Paris et se fait rapidement connaître comme architecte par les riches particuliers qui font bâtir de nouveaux hôtels.
Il est notamment l’auteur de l’hôtel Lambert qui le fait remarquer par Fouquet (Vaux-le-Vicomte) et Louis XIV (pour Versailles). A partir de nombreuses sources d’archives inédites, l’ouvrage retrace le début de la carrière de Le Vau et donne à voir ses réalisations aujourd’hui disparues. Il couvre les vingt premières années de l’activité de Le Vau, depuis sa première oeuvre connue, l’hôtel Bautru (sur l’île Saint-Louis) en 1634 jusqu’au commencement de son emploi au service du roi en 1654.
A travers l’étude de ses débuts professionnels, de son activité sur l’île Saint-Louis et des progrès de sa carrière à la ville et à la cour, le propos permet d’éclairer non seulement le portrait du jeune architecte, mais aussi d’offrir un tableau des personnalités et des ambitions artistiques, sociales et politiques qui animent l’architecture française au milieu du XVIIe siècle. L’ouvrage compte de nombreuses reproductions (manuscrits, estampes, tableaux), des photographies (façades, décors intérieurs) et des dessins de l’auteur qui restituent des édifices aujourd’hui disparus qui ont marqué l’architecture française.


Informations pratiques
Alexandre COJANNOT, Louis Le Vau et les nouvelles ambitions de l’architecture française 1612-1654, Paris, Picard, novembre 2012.
368 p., 216 illustrations en noir et couleurs, 22 x 28 cm
67€
978-2-7084-0936-1


Alexandre Cojannot est archiviste paléographe et ancien pensionnaire de l’Académie de France à Rome. Il a consacré sa thèse de doctorat en histoire de l’art à Louis Le Vau. Il est actuellement conservateur à la direction des Archives du ministère des Affaires étrangères et membre de la commission nationale des monuments historiques.