Accueil > Publications > Annales du Centre Ledoux > Tome VII- La gravure : quelles problématiques pour les Temps modernes (...)

Diffusion : Art et Arts, 15 rue Maubec, 33037 Bordeaux cedex

Distribué en librairie par les Belles Lettres

Tome VII- La gravure : quelles problématiques pour les Temps modernes ?


Textes réunis et présentés par
ISABELLE MICHEL-ÉVRARD et Pierre WACHENHEIM

Actes des journées d’études organisées par le Centre Ledoux, avec le concours de l’association GHAMU, au Département des estampes de la Bibliothèque nationale de France, les 11-12 juin 2004).

Publication éditée en 2009 par le Centre Ledoux en collaboration avec le GHAMU, avec le concours de la subvention du CNL et du BQR de Paris 1.

Ces textes font partager à un large public les découvertes et les analyses de jeunes chercheurs en histoire de l’art et réinvestissent les ambitions scientifiques contemporaines.


ANNALES DU CENTRE LEDOUX
TOME VII
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Editeur WILLIAM BLAKE & CO / ART & ARTS
format 24x17 cm
158 pages
74 planches n&b, hors texte
ISBN : 978-2-911059-26-1
EAN : 9782911059261
Prix : 32€


Depuis plusieurs années, nous assistons à un renouvellement de l’intérêt pour la gravure de la période des Temps modernes. Ce riche médium artistique suscite les travaux d’étudiants et de chercheurs en histoire de l’art et en histoire selon les approches les plus variées et la plus large chronologie (XVIe-XIXe siècle). Ce recueil, La Gravure : Quelles problématiques pour les Temps modernes ?, témoigne des divers visages de cette recherche qui s’élabore actuellement. La réunion de quatorze textes inédits de jeunes chercheurs français et étrangers offre un panorama représentatif des domaines abordés et des axes aujourd’hui privilégiés. L’estampe est ainsi appréhendée sous des angles de vue différents mais complémentaires : procédés techniques, dimension commerciale, diffusion médiatique, tradition humaniste de l’emblématique, collections, caricature, interprétation de la peinture et de la sculpture, pratique d’amateurs, souvenir poétique, répertoire plastique dans les ateliers, etc. A l’étendue de ces thématiques, répond un non moins vaste cadre géographique. A travers ces divers essais sont ainsi mis en lumière des productions artistiques ainsi que des créateurs issus de France, d’Angleterre, d’Allemagne, d’Italie, des Pays-Bas et du Portugal.

Ce volume des Annales du Centre Ledoux vise à faire partager à un large public d’étudiants et de chercheurs, mais aussi d’amateurs et de curieux, un certain nombre de découvertes et d’analyses originales proposées par quelques-uns des représentants prometteurs d’un domaine de l’histoire de l’art en plein renouvellement.


Sommaire du livre

Introduction
Isabelle Michel-Evrard & Pierre Wachenheim

I – TECHNIQUES, CRITIQUES, RÉFORMES

- Joëlle Raineau, Regard sur la gravure sur bois sous la Révolution et l’Empire

- Susanne Anderson-Riedel, Les graveurs des Beaux-arts : leur rôle artistique et leur statut social au début du XIXe siècle

II – REPRODUIRE, INTERPRÉTER

- Anne Nadeau, Charles Simmoneau : un graveur de l’entre-deux siècles. Un aperçu de la gravure d’interprétation de 1667 à 1727

- Jean-Gérald Castex, Un seul graveur peut-il « interpréter » tous les peintres ? Etienne Fessard ou les paradoxes de la gravure d’interprétation dans la seconde moitié du XVIIIe siècle

- Virginie Ortega-Tillier, Représentations gravées du Paradis Terrestre à l’époque moderne : l’exemple de la Physique sacrée ou Histoire naturelle de la Bible de Johann-Jacob Scheuchzer (1731-1735)

- Antonia Nessi, Fabriquer Venise. La production de vedute gravées au XVIIIe siècle

III – UN MEDIA DE L’IMMÉDIATETÉ ?

- Isabelle Bouvrande, Une tentative d’instrumentalisation de l’image gravée ? : le recueil de termes zoomorphes de Joseph Boillot (Langres, 1592)

- Wofgang Cillessen, « Tot waarschouwinge voor de Nakomelinge » Le krach de 1720 comme allégorie morale

- Christine Vogel, De l’image au discours : la place de la gravure dans les événements médiatiques à l’époque moderne
- Pierre Wachenheim, Les temps de l’estampe : Louis XV sur le tzompantli

IV – CULTURE ET SOCIÉTÉ

- Virginie Spenlé, Les recueils de gravures d’après les collections d’art de Dresde et la représentation princière au XVIIIe siècle

- Isabelle Michel-Evrard, Les échos visuels et philosophiques de la gravure dans la peinture des XVIIe et XVIIIe siècles

- Charlotte Guichard, Gravures de société et identité d’amateur à Paris dans la seconde moitié du XVIIIe siècle

- Laetitia Pierre, Le fonds d’estampes de Gabriel-François Doyen


Comité scientifique

Mme Laure Beaumont-Maillet
Directrice du Département des estampes et de la photographie de la Bibliothèque nationale de France

Mme Véronique Meyer
Professeur d’histoire de l’art à l’Université de Poitiers

M. Christian Michel
Professeur d’histoire de l’art à l’Université de Lausanne

Mme Isabelle Michel-Evrard
Docteur en histoire de l’art de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Centre Ledoux

M. Maxime Préaud
Conservateur général au Département des estampes et de la photographie de la Bibliothèque nationale de France

M. Daniel Rabreau
Professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Centre Ledoux

M. Pierre Wachenheim
Maître de conférences à l’Université Nancy 2, Centre Ledoux