Isabelle MICHEL-EVRARD

Docteur en histoire de l’art Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Guide conférencière

Courriel : isabellemevrard yahoo.fr

Parcours universitaire

- Thèse d’histoire de l’art à Paris 1 sous la direction de M. Daniel Rabreau soutenue le 6 novembre 2007 : L’Image dans le livre d’éducation en France (1762-1789) : instruire et plaire.
- DEA d’histoire de l’art à Paris I sous la direction de M. Daniel Rabreau, juin 2001 : Une Joute stylistique et symbolique : les illustrations de l’Emile de Jean-Jacques Rousseau en France au XVIIIe siècle.
- Maîtrise d’histoire de l’art à Paris I sous la direction de M. Daniel Rabreau, septembre 2000 : Coercition et sensibilité : l’éducation de l’enfant dans la peinture et les arts graphiques en France au XVIIIe siècle.

Enseignement en histoire de l’art des temps modernes

- Postes de chargée de cours à l’Université de Nantes en janvier-juin 2005 et septembre-décembre 2007
- Poste de chargée de cours à l’Université de Marne-la-Vallée en 2005
- Poste d’ATER à l’Université de Paris 1 en 2003- 2004

Journée d’étude et colloques

- « La Place de l’image dans l’éducation : discours et livres de femmes », Femmes éducatrices au Siècle des Lumières, [Actes du colloque international des 22-23-24 juin 2006 à l’Université de Rennes II], Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2007, p. 211-224.
- « De l’utile à l’agréable : ce que révèle l’image dans le livre d’éducation du dix-huitième siècle », Ecrits de civilité et d’éducation dans l’Europe des Lumières, [Actes du colloque international du CIRBEL (Centre interdisciplinaire de recherche sur les Iles Britanniques et l’Europe des Lumières), 17-18 juin 2005 à l’Université Paul Valéry – Montpellier III], Le Spectateur européen, volume 9, 2007, p. 41-57.
- Organisation avec M. Pierre Wachenheim (Centre Ledoux) des Journées d’étude du Centre Ledoux de l’Université de Paris I, sous l’égide de l’association GHAMU et en collaboration avec la Bibliothèque nationale de France les 11 et 12 juin 2004 : La Gravure : quelles problématiques pour les temps modernes ?. Communication : « La Gravure dans la peinture des XVIIe et XVIIIe siècles ». Actes publiés dans les Annales du Centre Ledoux, Tome VII.
- « Les Illustrations de l’Emile au XVIIIe siècle : questions d’iconographie », Jean-Jacques Rousseau et les arts visuels, [Actes du colloque international des 20-22 septembre 2001 à l’Université de Neuchâtel], Annales de la Société Jean-Jacques Rousseau, tome 45, Genève, Droz, 2003, p. 529-563.

Les publications

- « L’instant sublime de l’amour : résonances littéraires et iconographiques dans le tableau de Fragonard », Corésus et Callirhoé de Fragonard : un chef d’œuvre d’émotion, textes réunis et présentés par Daniel Rabreau et Christophe Henry, Annales du Centre Ledoux, Tome VI, Bordeaux, William Blake & Co. / Art & Arts, 2007, p. 21-44.
- « Les Ressources interdisciplinaires de l’étude de l’illustration au XVIIIe siècle », The Interdisciplinary century : tensions ans convergences in eighteenth-century art, history and literature, édité par Julia V. Douthwaite et Mary Vidal, Studies on Voltaire and the Eighteenth Century, Oxford, Voltaire Foundation, 2005, p. 41-59.
- « Les échos visuels et philosophiques de la gravure dans la peinture des XVIIe et XVIIIe siècles », La Gravure : quelles problématiques pour les Temps modernes ?, textes réunis et présentés par Isabelle Michel-Evrard et Pierre Wachenheim, Annales du Centre Ledoux, Tome VII, Bordeaux, William Blake & Co. / Art & Arts, 2009, p. 123-131.

Activité et recherche

Depuis l’obtention de la carte professionnelle de guide-conférencière en janvier 2004, Isabelle Michel-Evrard exerce cette profession dans divers musées de la capitale (en particulier au Musée de la Marine et à la Cité de l’architecture et du patrimoine) et d’Ile-de-France ainsi que pour certaines expositions. Parallèlement, ses centres d’intérêts demeurent l’éducation par l’image ainsi que l’illustration au cours du XVIIIe siècle. Ses recherches, inscrites dans une dynamique interdisciplinaire, privilégient l’étude de l’image (peinture ou gravure) à la lumière de la littérature et de l’évolution des modes de lecture.

bas droite