Laëtitia PIERRE

Doctorante en histoire de l’art
Secrétaire des publications en ligne

e-mail : laetitiapierre gmail.com

Doctorante sous la direction de Daniel Rabreau, membre du Centre Ledoux et ancienne élève des Ateliers des Beaux-arts de la ville de Paris, Laëtitia PIERRE enseigne depuis 6 ans l’histoire de l’art à l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne (2006-2008), à l’université d’Artois (2002-2005) et à l’université de Bretagne Occidentale (2008-2009).
Ancienne boursière du Centre allemand d’histoire de l’art de Paris (2005) et co-auteur dans le volume VI des annales du Centre Ledoux : Corésus et Callirhoé de Fragonard, un chef d’œuvre d’émotion, éditions William Blake & co (2007) , ses travaux interrogent l’interprétation des préceptes pédagogiques de Michel-François Dandré-Bardon enseignés au sein de l’Académie royale de peinture et de sculpture et de l’école royale des élèves protégés ainsi que par le biais d’autres figures marquantes du XVIIIe siècle telles que Gabriel-François Doyen ou encore Jean-Honoré Fragonard en étudiant la réception de leurs travaux artistiques, littéraires et théoriques. Ses résultats ont déjà fait l’objet de plusieurs publications.
Co-administratrice du site du GHAMU depuis janvier 2008, elle contribue également à l’organisation des universités d’été du Centre Ledoux et de son dernier colloque international : Le Public et la politique des arts au Siècle des Lumières, (Paris, 17-18-19 décembre 2009).

Travaux récents et/ou à paraître

« La critique des institutions artistiques par ses membres : essai d’analyse historiographique de l’Ecole royale des élèves protégés ». Colloque Critique, Critiques, Université d’Exeter, (UK), (communication 21-23 septembre 2004)
« L’enseignement de l’histoire et des Humanités à l’adresse des peintres : les pratiques éducatives de l’Ecole royale des élèves protégés (1748-1775) », Emile ou de la praticabilité de l’éducation : colloque international de Mons (Belgique), 6,7 et 8 mai 2004, publ. par Pol Dupont et Michel Termolle, Mons-université, 2005.
« 1748 et la réaction critique face à l’ouverture de l’Ecole Royale des élèves protégés », « Bête - ou créative - comme la Paix ? » - La situation des arts en 1748, Journées d’étude du Centre Ledoux, sous l’égide de l’Association GHAMU, 7-8 juillet 2006
« La peinture au second degré », Corésus et Callirhoé de Fragonard : un chef-d’œuvre d’émotion », sous la direction de Daniel Rabreau et Christophe Henry, Bordeaux : éditions William Blake & Co, 2007, p. 63-83.
« Du Palais-Royal au décor peint de l’Hôtel Camusat : un exemple de la fortune de l’œuvre d’Antoine Coypel à Troyes au XVIIIe siècle ». Colloque Troyes et la Champagne méridionale entre absolutisme et Lumières : un pays à l’épreuve de la modernité (communication 2007).
« L’activité des élèves protégés à Rome », Du grand prix de l’Académie aux premières commandes ; carrières d’artistes de retour de Rome (1744-1774), séminaire du Centre Ledoux, Paris I-Sorbonne, INHA, 21 mars 2007
« Le mythe antique revu par le pinceau de Jean-Honoré Fragonard (1726-1806) », Cycle de conférences publiques, Université de Bretagne Occidentale, Pôle Pierre-Jakès Hélias, dirigé par Delphine Acolat, UBO, Quimper, 19 novembre 2008
« Le fonds d’estampes de Gabriel-François Doyen (1726-1806) », La gravure : quelles problématiques pour les Temps modernes ? Dir. I. Michel-Evrard et P. Wachenheim, actes du colloque du Centre Ledoux et de la BnF, BnF et Centre Ledoux, 2009.
(Book review) « Gilby, Emma, Sublime Worlds : Early Modern French Literature, Oxford, Legenda, 2006, 170 pp. », in Dix-huitième siècle, n° 41, 2009, p. 801
« Portrait de Goethe en Werther : la fabrique de l’artiste en héros moderne, 1774-1850 », Le culte des héros/Geistesheld en France et en Allemagne, Centre allemand d’histoire de l’art, sous la direction du professeur Thomas Gaehtgens, Paris : éditions de la Maison des Sciences de l’Homme, 2010.
« L’Allégorie en question : une typologie esthétique et figurative au XVIIIe siècle ? », Fabriques de l’Allégorie, sous la direction de Colette Nativel, Paris : INHA, 2010.
"L’européenne idéale : les modèles iconographiques de Charlotte, héroïne des Souffrances du jeune Werther de Goethe (1774-1870)", Les européens, XIIIe journées de sémiotique, Les rendez-vous de l’histoire, Blois, 10-11 octobre 2008, dir. Michel Costantini, Groupe EIDOS (à paraître).

English abstract

Assistant professor at the University of Bretagne Occidentale, Laëtitia Pierre is currently finishing a doctoral thesis on Artistic Pedagogy and Representative Systems in the Eighteenth Century at the Sorbonne University. This thesis analyzes the artistic and literary culture of the 18th and 19th centuries on period painters : precisely the pedagogy of Michel-François Dandré-Bardon. As a former fellowship at the German Center of Art History in Paris, she also studied the critical reception of Goethe’s hero, Werther during the Nineteenth century in Europe. While assistant professor at the Sorbonne and part time professor at Artois University, she collaborated on a book about Fragonard.
She has also written several articles about the artistic education of painters. As the secretary of the Centre Ledoux (Paris I-Pantheon Sorbonne), she recently became website administrator for the GHAMU association in January 2008